Génétique et sport

Près de trente siècles se sont écoulés depuis la tenue des premiers Jeux olympiques dans la Grèce antique, et les facteurs qui influencent le meilleur temps sont encore étudiés. Heureusement, aujourd’hui, grâce à la technologie, nous disposons de divers appareils biométriques qui nous mesurent à chaque seconde (fréquence cardiaque, saturation en oxygène des muscles, taux d’acide lactique dans le sang, etc.) L’évolution aurait pu s’arrêter là, mais l’humanité veut toujours aller plus loin. Aujourd’hui, nous regardons sous notre peau, dans chacune de nos cellules, pour trouver des réponses : la génétique.

 

Facteurs influençant les performances sportives
Les performances sportives sont influencées par une grande variété de facteurs : l’alimentation, la physiologie, l’environnement, la psychologie, ainsi que de nombreux autres paramètres environnementaux (1). Au cours des dernières décennies, la génétique a permis de faire la lumière sur une grande variété de facteurs sportifs tels que les performances musculaires, les lésions tendineuses ou la capacité pulmonaire (2). Compte tenu de ces résultats, la plupart des athlètes s’entraînent en connaissant leur corps, sur la base de leurs sensations et de leurs expériences antérieures, mais en ignorant leurs prédispositions uniques fondées sur leur génétique (3).

 

Sport et ADN
Dans chacune des cellules que nous portons se trouve une molécule qui contient une partie de votre potentiel sportif. Il est “caché”. Pour le trouver et le déchiffrer, vous devrez vous rendre dans un laboratoire où des machines lisent votre ADN. Et vous vous direz peut-être : pourquoi je vous explique ça ? Voyez-vous, en déchiffrant votre ADN, vous serez en mesure de connaître des marqueurs spécifiques (génotypes). Grâce à eux, nous pouvons savoir quelles sont vos tendances sportives : si vous êtes une personne ayant une plus grande capacité d’endurance, ou si vous avez une plus grande tendance à vous blesser ou si, au contraire, vous avez un profil défavorable en termes de puissance (phénotypes).

 

Endurance et gène PPARGC1A
Et cela va encore plus loin, des études génétiques récentes menées sur des joueurs de rugby montrent que selon la position qu’ils occupent sur le terrain, ils portent une génétique différente (4). Et qu’en est-il de l’endurance ? Il y a cinq ans, une méta-analyse a été réalisée dans laquelle le rôle du gène PPARGC1A a été évalué ; un gène reconnu pour son rôle fondamental dans la résistance. Il a notamment été constaté que les personnes ayant obtenu de meilleurs résultats en matière de résistance étaient porteuses d’un génotype particulier[1] (GC et CC). Alors que les profils génétiques GG n’ont pas montré un tel avantage génétique en matière de performance (5).

De telles découvertes ont donné lieu à une cascade de recherches menées par la communauté scientifique. Par conséquent, la recherche se poursuit et se diversifie à travers de nombreux canaux. Les blessures sont un autre domaine frappant, et l’un des principaux casse-tête de tant de clubs sportifs et d’athlètes dans le monde. Laisser la génétique de côté et ne pas faire attention n’est certainement pas la bonne chose à faire si vous voulez tirer le meilleur de vous-même dans le sport que vous choisissez de pratiquer (6).

 

Blessures et génétique

Il y a deux ans, une autre étude a été réalisée, cette fois-ci axée sur la tendance génétique aux blessures et sa relation avec des gènes tels que COL5A1 ou AMPD1. Parmi les conclusions, comme vous pouvez le voir dans le tableau de l’illustration 1, il a été révélé que certaines personnes (profils génétiques) étaient directement liées à la tendance génétique aux blessures (7).
Les blessures et l’endurance sportive ne sont pas les seuls facteurs actuellement étudiés. On ne sait pas non plus comment différents gènes influencent directement la densité osseuse ou comment les fibres musculaires à contraction rapide et lente interagissent. Connaître de près les angles morts de sa génétique, c’est s’engager sur un chemin que peu de gens connaissent encore. Cependant, le potentiel d’amélioration de vos performances est infini.

Si vous avez envie de décrypter les avantages potentiels de votre ADN, passez dans notre boutique et découvrez-le : https://24genetics.com/es/tienda-adn/deporte-adn.
[1]Les génotypes sont des informations stockées dans notre ADN, identifiées par deux lettres (bases nucléotidiques) que nous portons le long de l’ADN.

 

Bibliographie :

  1. Lippi, G. et al. Genetics and sports. Br Med Bull. 2010;93:27-47. doi: 10.1093/bmb/ldp007. Epub 2009 Feb 9. PMID: 19208613.
  2. Elaine, A., et al. Genetics of Athletic Performance Annual Review of Genomics and Human Genetics. Vol. 10:407-429 (Volume publication date September 2009). First published online as a Review in Advance on July 16, 2009. https://doi.org/10.1146/annurev-genom-082908-150058.
  3. Hay, J. A Gene Ahead of the Game: A Look at Sports Genetics. 2017. AGAMassidda, M. et al. Sports, Exercise, and Nutritional Genomics, Chapter Five – Genetics of team sports, Academic Press, 2019, Pages 105-128, SBN 9780128161937, https://doi.org/10.1016/B978-0-12-816193-7.00005-1.
  4. Lopez-Leon, G., et al. Sports genetics: the PPARA gene and athletes’ high ability in endurance sports. A systematic review and meta-analysis. 2016. Biology of sport, 33(1), 3–6. https://doi.org/10.5604/20831862.1180170.
  5. Pruna, R., et al. Influence of Genetics on Sports Injuries. 2017. J Nov Physiother 7:359. Doi: 10.4172/2165-7025.1000359.
  6. McCabe, K. and Collins, C. Can Genetics Predict Sports Injury? The Association of the Genes GDF5, AMPD1, COL5A1 and IGF2 on Soccer Player Injury Occurrence. Sports (Basel). 2018 Mar 5;6(1):21. doi: 10.3390/sports6010021. PMID: 29910325; PMCID: PMC5969195

Escrito por Manuel de la Mata

Genetista

Génétique et blessures sportives

Génétique et blessures sportives

Blessures sportives Les blessures sont l'une des préoccupations majeures des athlètes, car, quel que soit le sport qu'ils pratiquent, ils y sont exposés. Les médias se font souvent l'écho de certaines figures sportives qui rechutent continuellement à la suite d'une...

lire plus
Génétique et cancer du sein

Génétique et cancer du sein

Le cancer du sein survient lorsque les cellules des seins commencent à se multiplier de manière incontrôlée, entraînant la formation de tumeurs. Si elles ne sont pas traitées, les cellules cancéreuses peuvent se propager dans tout le corps et devenir mortelles. Ce...

lire plus
Cancer du poumon et génétique

Cancer du poumon et génétique

Qu'est-ce que le cancer du poumon? Le cancer du poumon est la multiplication incontrôlée de cellules malignes de l'épithélium pulmonaire. Il débute généralement dans ces organes et peut se propager à différentes parties du système respiratoire, y compris les ganglions...

lire plus
    0
    Chariot
    Votre panier est vide
      Calculate Shipping
      Apply Coupon